prinblog

Conseils pour l’entretien des moteurs hors-bord

Il est indéniable que les moteurs hors-bord subissent des conditions parmi les plus difficiles. Ils sont continuellement exposés à l’eau salée et à un environnement marin corrosif. Il n’est donc pas surprenant qu’ils nécessitent un entretien régulier

L’entretien permet non seulement d’éviter la rouille, mais aussi de s’assurer que votre moteur fonctionne au mieux. Après tout, vous devez pouvoir compter sur votre moteur hors-bord lorsque vous allez sur l’eau. Avec un large éventail de moteurs hors-bord de qualité à vendre, voici les principaux conseils d’entretien que vous devez connaître. Les moteurs hors-bord ne se portent pas bien s’ils ne sont pas utilisés pendant de longues périodes. Ce sont des moteurs complexes avec des pièces mobiles qui peuvent se gripper. Le problème est aggravé par la probabilité que la rouille s’installe à cause de l’eau salée. Une cause fréquente d’endommagement de ces moteurs est une roue à aubes grippée. Ce composant en caoutchouc fait partie de l’admission d’eau de votre moteur.

Il s’agit donc d’une pièce importante de votre moteur. Mais, en raison de la conception de la pompe, la roue se trouve un peu hors de la courbe et, comme elle est en caoutchouc, elle peut se détériorer avec l’âge et l’utilisation. Si elle n’est pas utilisée, les bras d’un côté sont alors exposés à une pression inégale qui peut les déformer.

Parfois, ce sont les insectes qui peuvent causer des problèmes lorsqu’ils s’installent dans votre moteur. Les guêpes, en particulier, préfèrent la prise d’eau, qui est l’endroit idéal pour faire leur nid. Si les insectes passent inaperçus, ils peuvent empêcher l’eau d’être correctement ingérée par le moteur. Ce qui se produit alors est une panne catastrophique du moteur à cause de la surchauffe. La même chose peut se produire si le hors-bord ingère de la vase ou de la boue.

L’une des parties les plus importantes de votre entretien est le lavage après utilisation. Chaque fois que vous utilisez votre bateau, il va être couvert de sel. Il vous suffit de le laver. Mais votre moteur hors-bord nécessite un peu plus d’attention. Essayez de rincer le moteur à l’eau douce chaque fois que vous l’avez utilisé. Ensuite, faites tourner le moteur au point mort au ralenti pour lui permettre de pomper l’eau douce dans l’admission et de se débarrasser de tout le sel.

Un carburant éventé peut entraîner des performances médiocres, voire nulles. Si votre moteur n’a pas été utilisé pendant une longue période, pensez à vidanger le réservoir de carburant et à le remplir de carburant frais. Si vous décidez de le faire, assurez-vous de vous débarrasser du carburant d’une manière sûre et respectueuse de l’environnement.

Assurez-vous que votre moteur a toujours suffisamment d’huile. C’est généralement un problème pour les modèles à quatre temps, car ils disposent de réservoirs d’huile intégrés. Mais certains moteurs modernes à deux temps adoptent une approche similaire et mélangent eux-mêmes le carburant et l’huile. Vérifiez le modèle avec un expert pour déterminer les besoins en huile. C’est une étape importante de l’entretien du moteur hors-bord.

Quitter la version mobile